Des curieuses recettes

A chaque région, ses spécialités. En Haute-Saintonge, il existe des recettes qui vont vous surprendre !

Ça chauffe pour le “brûlot charentais”

Tradition ayant presque disparue, sans doute en même temps que le vignoble charentais lors la crise phylloxérique, c’est presque par hasard qu’elle fut retrouvée, il y a quelques années.

Terminer un repas par un “brûlot charentais”, c’est assister à l’alchimie que nos ancêtres, vignerons charentais, producteurs de cognac, pratiquaient après les réunions dans les grandes occasions. Associant les saveurs incomparables du café et du cognac, il vous fera revivre un rituel d’élaboration alliant originalité et convivialité.

La tradition locale

Le “brûlot charentais” était traditionnellement utilisé dans la région pour faire réchauffer le café de la façon suivante :

– Placer la tasse dans une soucoupe creuse, remplir à environ un centimètre du bord de café froid puis verser très lentement sur le dos d’une petite cuillère afin qu’il surnage et s’enflamme, du cognac spécial “brûlot charentais” jusqu’à remplissage de la tasse.

– Dans la soucoupe poser de part et d’autre trois morceaux de sucre et remplir au 2/3 de cognac spécial “brûlot charentais”.

– Approcher une allumette du sucre ; le cognac va flamber, l’alcool va s’évaporer et faire bouillir le café.

– Quand la flamme s’éteindra, poser la tasse sur le carreau et vider le contenu de la soucoupe dans la tasse.

Votre “brûlot charentais” au goût unique, est prêt à être déguster !

 

Des potiers locaux fabriquent en terre à feu les tasses spécifiques qui permettent de préparer ce brûlot. Certains vignerons commercialisent ce cognac au degré élevé, indispensable à cette recette.

Pour la période des Rameaux, des gâteaux suggestifs…

En sud Charente, le début du printemps coïncide avec le retour de gâteaux aux formes sans équivoque, pudiquement appelés “gâteaux des rameaux” … mais aussi pines et l’autre Cornuelles.

Les 2 provoquent l’étonnement des visiteurs (qui sont très curieux de cette tradition locale) et l’amusement des saintongeais qui dégustent ces pâtisseries de saison avec plaisir et sans gêne jusqu’à Pâques.

Le gâteau des rameaux ou pine : Composé de pâte à chou, parfumée à la fleur d’oranger ou au cognac avec ou sans garnissage (crème chantilly ou fouettée) et séduit pour ses qualités gustatives tout autant que pour sa forme phallique

L’histoire vraie

Chacun y va de sa petite histoire pour en expliquer l’origine. En substance, la signification tourne autour du renouveau, de l’éclosion et … de la fertilité masculine.

Quant à lui, le terme initial de « pine » a aujourd’hui évolué vers une paillardise plus ou moins consciente.

La cornuelle :  A priori plus sobre, la Cornuelle est quant à elle fabriquée en pâte sablée et les explications sur son origine et sa symbolique ne manquent pas ! Ce gâteau viendrait d’un ancien culte païen, lié à l’adoration du symbole de la fécondité féminine et aurait été “récupéré” par le culte catholique qui y voit la symbolisation de la Sainte Trinité et où le trou central permettait de disposer des brins de buis bénit pour les rameaux. Les cornuelles étaient d’ailleurs souvent vendues à la sortie de la messe.

Une autre vieille légende raconte qu’au XVIIIe siècle, l’évêque de Limoges aurait demandé aux pâtissiers de moraliser leur gâteau des Rameaux. Celui-ci ressemblait en effet à un sexe masculin voir ci dessus). Ils auraient alors simplement gardé la forme triangulaire préexistante, prétextant une symbolique en rapport avec la Sainte-Trinité.

D’autres encore pensent que le trou central permettait aux pèlerins d’accrocher ce gâteau autour de leur cou et ainsi reprendre des forces durant leur périple

Bref, les gâteaux des rameaux sont des spécialités à découvrir chez les artisans boulangers et pâtissiers de Haute-Saintonge !

Des apéritifs qui feront sensation !

Le Pineau est l’apéritif par tradition des Charentes. Aujourd’hui, tout comme le Cognac, ils sont la base de cocktails simples et originaux.

Le Cocktail Summit :

Le Cognac est réputé pour être bu en digestif mais depuis plusieurs années, il est mis en valeur en apéritif. Que ce soit le cognac tonic – cognac allongé avec du schweppes, du jus de raisin pétillant, ou d’autres cocktails, vous surprendrez vos invités !

Les ingrédients :
Cognac 40 ml
Gingembre 4 tranches
1 zeste de citron vert
1 épluchure de concombre
60 ml de limonade artisanale

Directement dans le verre, commencer par déposer 4 tranches de gingembres dans le verre rocks.

Les écraser avec un pilon pour exprimer les arômes d’épices. Ajouter les glaçons et verser le cognac. Exprimer un zest de citron vert, compléter de limonade et décorer d’une épluchure de concombre.

Pineaujito

Voici un dérivé du fameux mojito. Ici ce sont les parfums du pineau des charentes qui associés à la menthe composent un savoureux mélange.

Les ingrédients :
6 cl de Pineau des Charentes blanc
8 feuilles de menthe fraîche
6 morceaux de citron vert
1 goutte d’Angostura bitter
1 trait de sirop de sucre de canne ( facultatif )
Eau gazeuse

Dans un verre long drink, écraser délicatement au pilon les feuilles de menthe et le citron vert avec l’Angostura bitter et le sirop de sucre de canne.
Verser le Pineau des Charentes. Recouvrir de glace  et donner un coup de cuillère à mélange.
Compléter avec de l’eau gazeuse et décorer d’une feuille de menthe.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération