Des produits gastronomiques

Les sols calcaire, les eaux de l’estuaire, sont les berceaux d’éléments qui travaillés par les hommes, deviennent des produits gastronomiques prisés et haut de gamme, dont certains sont reconnus mondialement.

Issu des vignes… le cognac, mais pas que…

La Haute-Saintonge est réputée pour son vignoble de l’appellation cognac. Les vignerons font preuve d’une grande maîtrise dans les étapes de production, que ce soit le travail de la vigne, la récolte du raisin, et la double distillation dans les alambics en cuivre qui donne naissance à la fameuse eau-de-vie de cognac. Il faut faire preuve de patience et attendre, plusieurs mois, plusieurs années, procéder à des assemblages pour arriver au produit de renom : le cognac.

Les cépages cultivés permettent aussi l’élaboration d’autres délicieux produits comme le Pineau des Charentes, les vins de pays, ou les jus de raisins. La scénographie de la Maison de la vigne et des Saveurs à Archiac présente ce magnifique univers à travers l’histoire du vignoble, la qualité des sols, la culture de la vigne, et la phase magique de la distillation. La boutique possède un éventail de produits issus des vignobles locaux.

 

Le caviar Sturia

L’estuaire de la gironde a été dans les années 30 le berceau de la production de caviar en France. Les femelles esturgeons sauvages étaient très recherchées et pêchées jusqu’à presque disparaître.

Aujourd’hui ce sont des esturgeons élevés dans les bassins de Sturgeon à St Fort sur Gironde qui donne naissance à ces œufs très convoités. il faut attendre la femelle ait atteint l’âge de 8 ans pour être en pleine maturité et qu’elle puisse donner des œufs d’une grande qualité. C’est une fois transformé suivant le process traditionnel qu’ils deviennent enfin le fameux caviar Sturia. Il faudra encore un peu de patience, et ensuite il sera prêt à être savouré…

 

Le safran, “l’or rouge”

Parmi les produits gastronomiques, autrefois le safran était cultivé dans les sols saintongeais. Certains noms de parcelles le témoignent encore aujourd’hui.

Depuis plusieurs années, la production a repris. Les producteurs cultivent le fameux crocus sativus, qui est le bulbe qui donnera de magnifiques fleurs mauves à l’automne.

Ces fleurs sont récoltés une à une. Avec beaucoup de délicatesse, elles sont ensuite travaillées manuellement pour en extraire les fameux filaments rouges.

Les producteurs aiment partager les bonnes méthodes d’utilisation de cet “or rouge”, et de délicieuses idées recettes. Ils vous les présentent lors de vos visites.

 

Les truffes

Qu’elles soient d’été ou d’hiver, les truffes qui naissent dans les sols saintongeais sont très parfumées.

Des parcelles parfois confidentielles accueillent les arbres truffiers aux pieds desquels ces petits champignons se développent. A partir du printemps et jusqu’en août, la truffe d’été se révèle. Il faudra attendre le mois de novembre pour espérer voir apparaître la fameuse truffe noire du Périgord (tuber melanosporum). Seuls les producteurs pourront vous accompagner sur le terrain avec leur chien et vous faire une démonstration de cavage, l’art de chercher les truffes avec ce fidèle compagnon.

Deux variétés qui ne sont aucunement concurrentes, et qui permettent de révéler vos plats une grande partie de l’année. Des recettes d’une simplicité déconcertante, où les classiques sont revisités et deviennent ainsi un met digne d’un grand chef.